Partie 2

Andrik avait rendez-vous dans quelques jours dans le système Nemo avec sa femme, là-bas ils avaient prévu de passer quelques jours de vacances. Les missions de livraison qui s’étaient succédé à un rythme effréné l’avaient conduit sur Angeli dans le système Croshaw, de là, il avait déniché un client qui voulait se faire livrer certains des alcools les plus rares et raffinés qu’offrait la planète dans une petite colonie de Lago dans le système Nexus. Le bénéfice qu’il pouvait en tirer était très intéressant et cette course le rapprochait à deux sauts de Nemo.

15 Avril 2947

En arrivant dans le système Nexus, il vaut mieux rester sur ses gardes car la piraterie n’y est pas rare. Andrik voyageait parmi une petite flotte de transporteurs qui tout comme lui était en route pour livrer leurs marchandises sur Lago. Il n’était pas rare de voir des pilotes de vaisseaux se constituer en caravane improvisée avant de traverser des systèmes avec une mauvaise réputation. C’est dans le système d’Ellis sur une station de réapprovisionnement qu’Andrik avait rencontré ce groupe de transporteur disparate et avait décidé de finir le voyage avec eux. Tous venaient d’un peu partout dans l’empire avec différant produit que chacun allait livrer dans les colonies de Lago.

Alors qu’il finalisait son saut quantum à destination de Lago, le signal d’alerte retenti et l’ordinateur de bord désactiva le saut. Andrik venait de se faire intercepter, mais heureusement rien d’inquiétant, un message de la police lui signalait qu’il devait couper les moteurs et qu’ils allaient procéder à une inspection de la cargaison. Étrangement il était le seul de la caravane à s’être fait intercepter. Deux Cutlass Blue de la police locale s’était mis en position sur son flanc, et l’un des appareils commença à scanner la marchandise. Puis l’un des vaisseaux de la police entra en communication avec Andrik.

- (Police) Veuillez mettre votre appareil hors tension, nos relevés nous indiquent que vous transporter des substances toxiques. Donnez-moi le numéro de votre accréditation pour le transport de matière dangereuse.

- (Andrik) Je ne transporte pas de matière toxique, ce sont des bouteilles de whisky d’Angeli, ma licence m’autorise ce type de marchandise.

- (Police) Donnez-moi le numéro de votre licence, et coupé l’alimentation de votre appareil, nous allons procéder à un contrôle visuel de la marchandise.

Andrik ferma complètement l’alimentation de l’Aurora et donna son numéro de licence à l’agent.

- (Police) Très bien; je suis l’agent Alice Sanchez matricule 947 652, je suis la responsable de l’opération, l’agent Eva Caporilli va venir inspecter votre cargaison; veuillez rester dans votre siège et suivre nos instructions.

- (Eva Caporilli) Je vais inspecter visuellement vos bouteilles et prélever un échantillon pour vérifier qu’il n’y a pas de trace de produit illicite.

Pendant que l’agent Eva Caporilli expliquait ce qu’elle allait faire, la porte de chargement latéral du Cutlass le plus proche s’ouvrit et la silhouette d’un agent de police se propulsa dans le vide spatial en direction de l’Aurora, pour aller se placer sous l’appareil où sont fixées les caisses de chargement. Andrik était un peu surpris de la méthode utilisée, mais de toute façon il n’avait rien à se reprocher, il avait lui-même acheté et chargé les bouteilles.

- (Alice Sanchez) Nous nous excusons du dérangement mais toutes marchandises à destination de Lago nécessitent un contrôle approfondi car il y a actuellement une recrudescence des produits de contrebande dans ses colonies.

- (Eva Caporilli) Monsieur, je vais décrocher vos caisses pour les entreposer dans le Cutlass elles nécessitent une inspection plus poussée.

- (Andrik) Quoi! Comment ça? Ces caisses sont très bien, elles sont conformes et j’ai moi-même chargé les bouteilles à l’intérieur.

- (Alice Sanchez) Monsieur, restez calmer, l’agent Caporilli a détecté des traces de stupéfiant, ceci n’est peut-être pas grand-chose mais nous allons devoir ouvrir et vérifier votre cargaison au poste, une fois que l’agent Caporilli aura fini de transférer vos caisses dans le Cutlass, nous vous remorquerons jusqu’au poste de police où votre appareil fera l’objet d’une fouille plus minutieuse.

Andrik était hérité de la situation et regardait l’agent de police Caporilli charger sa marchandise dans le Cutlass. Une fois la porte de chargement fermé, les deux Cutlass manœuvraient délicatement pour remorquer l’Aorora mais d’un seul coup ils accélérèrent tous les deux et passèrent en mode quantum, ils disparurent en deux petits points lumineux s’éloignant à très grande vitesse en direction de Lago. Andrik abasourdie de la situation, ralluma l’alimentation de son vaisseau et passa en mode quantum le plus vite qu’il pouvait pour partir à leur poursuite.

Il savait qu’il venait de se faire voler et n’avait aucune chance de les rattraper, mais dans un geste de désespoir il mit le cap sur sa destination pour se rentre au plus vite au poste de police le plus proche. Arrivé à la colonie de Lago dans là qu’elle il aurait dû livrer sa marchandise, il se présenta au poste de contrôle. Andrik raconta sa mésaventure aux agents présents, qu’ils lui promirent de faire le nécessaire mais finalement après plusieurs heures d’attente, il n’y avait aucune trace de Cutlass Blue ressemant arrivé dans aucune colonie, il n’y avait pas non plus d’agent de police correspondant au nom et matricule qu’Andrik leur avait fourni et donc aucune trace de bouteilles de whisky signalé nulle part. La seule chose avec la quel Andrik reparti de Lago s’était une déclaration de vol et une profonde humiliation sans compter une perte monétaire colossale pour un petit transporteur car la plupart des bénéfices de ces dernières semaines avaient été investi dans ce voyage.

C’est avec une profonde amertume qu’Andrik se dirigea vers le système Nemo où il était censé passer des vacances de rêve. C’est là-bas dans un bel hôtel au milieu de l’océan après être revenu d’une excursion pour visiter La Baleine spatiale cet astéroïde en orbite d’Ergo qu’il prit la décision de ne plus faire cavalier seul et d’obtenir de l’aide, de trouver une structure qui lui permettrait d’éviter ce genre de piège, car bien que beaucoup d’info circule sur Clean Shot https://starcitizen.fr/2014/09/03/clean-shot-info-traffic-5/ , il n’est pas évident pour un transporteur indépendant d’évoluer sans accros dans l’univers du transport. Andrik se promit qu’après avoir profité de ses vacances sur Ergo il partira à la recherche d’un réseau ou d’une organisation de transports qui correspond à ses attentes.

17 vues

L'utilisation d'articles sur le site est autorisée par son auteur, en vertu de la législation actuelle sur la propriété intellectuelle. Le contenu de ce site a pour thématique l'univers de Star Citizen. Tout contenu qui s'y rapporte est la propriété  intellectuelle de Cloud Imperium Game et de Roberts Space Industries. 

This site is not endorsed by or affiliated with the Cloud Imperium or Roberts Space Industries group of companies.  All game content and materials are copyright Cloud Imperium Rights LLC and Cloud Imperium Rights Ltd..  Star Citizen®, Squadron 42®, Roberts Space Industries®, and Cloud Imperium® are registered trademarks of Cloud Imperium Rights LLC.  All rights reserved.

 

@ 2015 - 2019 Colossus Transports, Tous droits réservés.

Colossus ! est une entreprise libre de Transport sous la licence GNU General Public License.

  • logo flickr