Partie 1

Mis à jour : 29 nov. 2019



Après 11 ans de service à l’UEE dans la Navy, Andrik n’avait pas renouvelé son contrat et avait préféré se consacrer à une carrière de transporteur, ceci lui permettait de piloter et de voyager, deux passions qu’Andrik avait toujours aimé faire. Avant de rejoindre la Colossus, Andrik a pendant quelques mois œuvré entant que transporteur indépendant… Voici certains évènements qui l’ont poussé à chercher une corporation de transporteur.

06 Avril 2947

La décélération se fit ressentir dans le petit vaisseau qui sortait du point de saut. Andrik voyait apparaitre devant lui la faible lumière blanche de l’étoile naine, sa lumière était fortement tamisée au travers de l’épaisse nébuleuse qui se trouve dans ce système. Plutôt que de se diriger vers le point de saut suivant pour rejoindre au plus vite son client, il décida plutôt de faire un petit détour, bien qu’il ait été plus sage de partir directement pour le système Bremen, Andrik trouvait dommage de ne pas profiter de son passage dans le système Nyx sans aller visiter la petite "ville libre". Le petit vaisseau qui venait de faire son apparition dans le vide spatial, disparu presque aussi tôt dans une longue trainée lumineuse, résulta de l’activation des propulseurs en mode quantum.

Pendant son trajet vers Delamar, Andrik repensait au vaste étendu de cet océan scintillant qu’il avait quitté précédemment, même si il n’y était pas resté longtemps la beauté du paysage l’avait émerveillé. Tout ça après avoir répondu à une annonce au titre un peu bizarre, dans l’une des rubriques du Spectrum fréquenté par une partie des transporteurs indépendants. Ça ne faisait que trois semaines qu’il avait commencé sa carrière de transporteur autonome, alors il avait un peu hésité en voyant le titre de l’annonce "Tenue de star pour vengeance sanglante". Mais la prime était si alléchante qu’il se laissa séduire. En plus cette course lui permettait de visiter Tohil III avec ses iles faites de feuilles géantes d’arbre sous-marin, sur un océan à pertes de vu. Andrik avait immédiatement pensé que s’il arrivait suffisamment en avance à ce rendez-vous, il aurait peut-être l’occasion de visiter l’ile où la sénatrice Akari a secrètement rencontré les leaders Xi'An en 2789. L’ile est un site historique célèbre car c’est un évènement majeur de la guerre froide entre les deux peuples qui s’est déroulé là-bas, évitant ainsi une guerre qui aurait causé des millions de morts.

Une fois la demande acceptée et après avoir visité les beautés qu’offrait la planète, Andrik se rendit chez le client, sur l’une des iles de Tohil III, il rencontra, un personnage excentrique au style vestimentaire particulier, il était le propriétaire du gros hôtel qui se trouvait sur cette ile. L’homme présenta les trois caisses qu’Andrik devrait livrer à Sélène, dans le système Véga. Andrik en vérifia le contenu, l’une était remplie de simples munitions pour des armes de poing, l’autre était remplie de trousses de premier secoure et la dernière contenait un équipement complet de Sataball. L’homme expliqua à Andrik que la tenue avait appartenu à Jimmy Olivski, un grand joueur des Jumpers de Croshaw dans les années 2910; qu’il venait de la vendre aux enchères et en discutant avec le nouveau propriétaire, il avait appris que celui-ci était l’un des descendants des survivants du massacre d’Orion. De plus l’acheteur lui avait expliqué qu’il faisait partie d’un groupe constitué d’autres descendants comme lui et qu’ensemble ils menaient des raides de vengeance dans l’espace Vanduul. Tout en racontant son histoire le client révéla à Andrik qu’il avait une grande admiration envers tous ceux qui combattent la menace Vanduul et que c’était la moindre des choses que de leur offrir quelques munitions et des fournitures médicales.

À l’approche de l’anneau de Glaciem le mode quantum se désactiva, Andrik mit le cap sur Delamar, et le petit vaisseau s’enfonça au milieu des astéroïdes, la protoplanète cachée au plus profond de cet anneau dense, constitué d’astéroïdes de toutes tailles est réputés pour abriter des petites bases non répertoriées, qui seraient les foyers d’un grand nombre de colons marginaux. Mais la seule chose qui intéressait Andrik, était de profiter de ce petit détour pour visiter Levski. Bien que la piraterie de petite envergure ne soit pas rare dans le secteur, Andrik n’avait pas l’impression de prendre de risque démesuré, car sa cargaison n’était pas de grande valeur pour des pirates. Visiter Levski peut paraître étrange, réputé comme un trou a rat par certain, la ville reste un lieu historique où les activistes anti-Messer y avaient trouvé refuge a l’époque.

Après s’être frayé un chemin jusqu’à Delamar, Andrik finalisa son approche sur Levski, la ville était à la hauteur de sa réputation, sinistre et peu accueillante. Mais la chose qui voulait voir et qui méritait le détour était là, devant lui, la statue d’Anthony Tanaka, il en avait déjà vu des répliques, mais de voir l’original, de ses propres yeux, ce n’était pas rien. Cette statue est quand même l’un des symboles de la lutte anti-Messer. Andrik déambula encore un peu dans les tunnels de la station fréquenté par des résidents qui lui semblait un poil paranoïaque. Une fois satisfait de sa halte touristique, il décida de retourner à son vaisseau pour reprendre sa mission de livraison.

Alors qu’il s’éloignait de Delamar, Andrik remarqua qu’il était suivi par deux Cutlass, bien qu’il décida de ne pas prendre une trajectoire directe pour sortir de l’anneau d’astéroïde, les deux Cutlass le suivaient toujours. Arrivé sur la bordure de l’anneau de Glaciem, plutôt que de faire un bond en direction du point de saut de Bremen et de prendre le risque de se faire intercepter et d’être une proie facile, Andrik préféra longer la bordure de l’anneau et laisser passer les deux Cutlass. Mais les deux appareils le suivi, bien que la densité d’astéroïde était encore importante, Andrik décida d’accélérer pour les distancer. Ce ne fut pas long qu’Andrik vit deux slaves de tir passer de chaque côté de son Aurora, puis la voix de l’un des assaillants retenti par le canal de communication. - Stop ton moteur et donne nous ta cargaison; sinon on ouvre le feu. Peut-être à cause de son orgueil ou bien de sa formation militaire à l’UEE, mais Andrik n’obtempéra pas, et prit la décision de fuir, la topographie lui donnait des chances d’y parvenir. Normalement un simple Aurora MR n’a aucune chance face à deux Cutlass, mais ici au milieu de ces astéroïdes, il y avait une possibilité de leur échapper. Andrik tenta sa chance et poussa son petit Aurora dans ses derniers retranchements. Les années d’expérience de pilote pour la Navy se firent tout de suite sentir, et l’Aurora zigzagua entre les obstacles, distançant doucement les deux Cutlass. Mais l’atout principal d’un Cutlass, pour un pirate c’est son armement, sous les assauts répétés des lasers le bouclier énergétique de l’Aurora finit par céder.

Andrik, déçu, se résigna et annonça à ses poursuivants qu’il se rendait, après tout, ce n’était pas la peine de se faire pulvériser pour une vieille tenue de Sataball. En même temps qu’Andrik décélérait, il vit l’un des Cutlass qui était venu se positionner à sa droite, disparaître dans une énorme boule de feu. Sans comprendre ce qu’il était en train de se passer Andrik poussa la manette des gaz et saisit l’occasion de s’enfuir. C’est alors qu’il comprit qu’un Sabre avait fait son apparition et qu’il venait de détruire l’un des vaisseaux. En analysant plus attentivement la situation avec son radar, Andrik constata que le Sabre n’était pas seul, il était épaulé par un Gladius qui avait pris en chasse le deuxième Cutlass qui tentait de fuir.

Un peu plus tard, quand toute menace fut écarté, le Gladius et le Sabre escortèrent l’Aurora d’Andrik jusqu’à une zone plus sûr à l’extérieur de l’anneau de Glaciem. Pendant le trajet les deux pilotes se présentèrent comme étant des mercenaires qui avaient été engagé pour lutter contre les activités de piraterie qui ont augmenté ces derniers temps. Sans s’attarder plus que ce qu’il fallait, Andrik quitta le système Nyx et poursuivit son voyage vers Sélène où l’attendait son client. Depuis ce jour il se promit d’éviter tout détour touristique pendant le travail.

8 vues

L'utilisation d'articles sur le site est autorisée par son auteur, en vertu de la législation actuelle sur la propriété intellectuelle. Le contenu de ce site a pour thématique l'univers de Star Citizen. Tout contenu qui s'y rapporte est la propriété  intellectuelle de Cloud Imperium Game et de Roberts Space Industries. 

This site is not endorsed by or affiliated with the Cloud Imperium or Roberts Space Industries group of companies.  All game content and materials are copyright Cloud Imperium Rights LLC and Cloud Imperium Rights Ltd..  Star Citizen®, Squadron 42®, Roberts Space Industries®, and Cloud Imperium® are registered trademarks of Cloud Imperium Rights LLC.  All rights reserved.

 

@ 2015 - 2019 Colossus Transports, Tous droits réservés.

Colossus ! est une entreprise libre de Transport sous la licence GNU General Public License.